Apprendre à ses enfants à ranger leur chambre

Les parents qui aiment avoir de l’ordre chez vous voudront sûrement voir leurs enfants ranger leur chambre. Mais cela est-il faisable à tout âge ? Certainement, mais les …

By
552 0
By
552 0

Les parents qui aiment avoir de l’ordre chez vous voudront sûrement voir
leurs enfants ranger leur chambre. Mais cela est-il faisable à tout âge ?
Certainement, mais les méthodes d’apprentissage seront plus complexes
pour les plus jeunes (5-6 ans). Et si l’on attend encore plus longtemps,
les parents risquent de faire face à une rébellion.

Le désordre physique : signe d’intelligence

 

Il s’agit là d’un fait scientifiquement prouvé. Un enfant avec une chambre
désordonnée possède un QI plus élevé. La diversité des informations (le
désordre) qu’il a devant lui permet en effet de créer des liens dans son
esprit. Il sera donc possible pour lui de faire des exercices de mémoire.
L’exemple le plus surprenant reste sa capacité à retrouver la localisation
exacte d’un objet, même dans un immense fouillis.
Après l’avoir accepté, il faudra tout de même y remédier, car ranger
convenablement sa chambre permet de :
• Être discipliné et rigoureux ;
• Vivre de manière optimale ;
• Avoir un meilleur sommeil ;
• Renforcer le sentiment d’utilité.

La méthode pour les plus jeunes

 

Portés sur les jeux, les enfants de 5-6 ans seront plus enclins à ranger
leur chambre si la tâche leur semble ludique. Il ne faut donc pas hésiter à
accompagner son enfant lors des premières séances. Pour un petit
garçon, ranger ses petites voitures rimera avec les garer dans un
parking. Pour une petite fille, déposer ses poupées dans leur coffre leur
permettra de dormir dans le calme. Quant au reste de la chambre, le
mieux est de convaincre l’enfant que ranger sa chambre fait gagner de
l’espace, ce qui constitue un terrain de jeu plus vaste pour ses jouets et
lui.

De la discipline pour les plus âgés

 

Par contre, si les parents veulent commencer à inculquer cette notion
d’ordre à un enfant de 10 ans, la discipline sera de rigueur. Il ne s’agit
pas non plus de crier, de frapper ou de punir. Il est plutôt temps de
responsabiliser l’enfant, de lui faire comprendre que ranger sa chambre
est une contribution aux tâches ménagères. De temps en temps, il sera
possible de l’assister pour les grands ménages. Mais en aucun cas les
parents ne devront fournir plus d’efforts que lui. Après son dur labeur, le
récompenser peut aussi être bénéfique. Il aura le sentiment d’avoir
accompli une mission utile, ce qui le fera moins rechigner, les prochaines
fois.

In this article

Rejoignez la conversation