Informer et sensibiliser les jeunes pour une conduite en toute sécurité

Sur la route, nous devons transmettre les bons gestes et les bons réflexes aux jeunes conducteurs. En effet, les jeunes qui ont à peine leur permis sont moins …

By
495 0
By
495 0

Sur la route, nous devons transmettre les bons gestes et les bons réflexes aux jeunes conducteurs. En effet, les jeunes qui ont à peine leur permis sont moins sensibles aux risques et aux dangers occasionnés par une conduite dangereuse. Nous devons donc les informer le mieux possible afin d’éviter les accidents de la route. En effet, en 2017, d’après une étude gouvernementale, 17% des accidents mortels sont causés par des jeunes de 18-24 ans alors qu’ils ne représentent que 8% de la population des conducteurs.

Assurons leur sécurité routière quoi qu’il arrive !

Parent : transmettre les bonnes informations dès le plus jeune âge

Vos enfants vous feront confiance si vous transmettez des conseils qui tombent sous le sens, et les chiffres le prouvent. En effet, 65% des jeunes estiment que leurs parents conduisent mieux qu’eux et donnent à leurs parents une qualité de conduite d’en moyenne 7,9/10 ! Ils estiment aussi que leurs parents les écoutent et qu’ils sont ceux envers lesquels ils se reconnaissent le plus. Alors, même s’ils soupirent un peu lorsque vous essayez de leur donner des conseils ou lorsque vous essayez de les prévenir sur les dangers liés à une conduite dangereuse, continuez. Les informations que vous leur transmettez ne tombent pas aux oubliettes.

Les parents peuvent eux aussi avoir un comportement à risque au volant, pour cette raison, montrez l’exemple ! Vous savez que votre enfant va conduire après un repas de famille ? Ne buvez pas d’alcool par sécurité et montrez lui l’exemple. Ils auront tendance à agir comme vous et vous pourrez leur montrer que l’on peut toujours profiter d’un bon repas, sans verre de vin ni bière.

Déceler les risques et prévenir la conduite dangereuse, c’est possible  

Nous avons le pouvoir de tout changer et de prévenir les risques liés aux accidents de la route. Pour cela, nous devons déceler quels sont les comportements à risques : alcool, drogue, excès de vitesse sont les 3 plus grandes causes d’accidents chez les jeunes.

En effet, la plupart des jeunes font la conduite accompagnée avant de passer le permis. C’est dès ce moment que vous pouvez les sensibiliser à tous ces dangers. Savent-ils qu’un excès de vitesse de 20 km/h sur 100 km ne leur fera gagner que 2 minutes ? C’est un risque très élevé à prendre pour si peu de temps gagné. De plus, plus ils roulent vite, plus ils consomment de l’essence. C’est donc un argument de poids.

Aussi, les deux autres facteurs à risques chez les jeunes sont la conduite en état d’ivresse et celle sous l’emprise de drogue. Si vous savez qu’ils font faire une soirée chez des amis ou en boîte de nuit, proposez-leur toujours de prendre un taxi ou alors, parlez-en avec eux pour savoir qui sera Sam.

L’objectif ici n’est pas le jugement, c’est bien de les rendre réceptifs aux risques qu’ils encourent : amende, emprisonnement, jugement devant une cours de justice ou même de blesser un membre de leur entourage lors de cette conduite.

In this article

Rejoignez la conversation