PARENT D’ÉLÈVE, UN SACERDOCE ?

Tous les parents ayant des enfants scolarisés sont des « parents d’élèves ». Mais on utilise très souvent ce terme pour désigner plus spécifiquement les parents qui s’investissent …

By
477 0
By
477 0

Tous les parents ayant des enfants scolarisés sont des « parents d’élèves ». Mais on utilise très souvent ce terme pour désigner plus spécifiquement les parents qui s’investissent dans la vie des élèves et de l’établissement scolaire, et représentent les autres parents.

Être « parent d’élève », en quoi cela consiste-t-il ?

Le premier rôle d’un « parent d’élève » est de représenter les autres parents auprès de l’institution scolaire, de l’équipe éducative, et d’autres acteurs locaux. Cela implique de consulter les autres parents, ou du moins de remonter leurs questions et leurs remarques sur tout ce qui concerne la vie de l’enfant à l’école, sa sécurité, son bien-être, mais aussi son temps périscolaire. S’il est d’usage que les parents d’élèves n’interviennent en revanche pas sur les méthodes pédagogiques, ils doivent néanmoins bien entendu rester vigilants dans certaines situations.

Cette représentation se fait en grande partie via la présence de représentants des parents dans les conseils d’école, les conseils d’administration des collèges et des lycées, les conseils de classe, les conseils de discipline. Suite à ces réunions, les parents d’élèves représentants peuvent en retour faire passer de l’information descendante à l’ensemble des parents.

Auprès des collectivités locales comme la mairie, la Région (pour les lycées), le Département (pour les collèges), ou encore auprès du rectorat, il y a en revanche moins de lien direct, mais les parents d’élèves peuvent au besoin adresser certaines demandes, en particulier tout ce qui concerne les locaux scolaires, leur configuration, leur état.

Mais ce n’est pas tout… Au-delà de ces missions de base, le « parent d’élève » se mue très souvent en « Gentil Organisateur » : soit pour rassembler de l’argent pour financer des projets, sorties, ou voyages scolaires (en organisant des tombolas, des lotos, des ventes d’objets…) ; soit en animant des kermesses, des stands, des buffets lors d’événements mi-festifs mi-pédagogiques qui jalonnent l’année.

Être parent d’élève, ça prend du temps ?

La fonction de « parent d’élève » est souvent vue comme un sacerdoce. Pourtant, le temps est loin où la plupart des parents d’élèves étaient sans activité professionnelle… Aujourd’hui, le parent d’élève « moyen » assume son rôle en plus d’un emploi du temps professionnel bien rempli.

Comment fait-il ? Tout d’abord, en usant et abusant des moyens de communication moderne que sont le mail, internet, les réseaux sociaux.

Et ensuite, en ayant recours aux solutions « clés-en-main » qui permettent de lever des fonds facilement et rapidement pour des sorties scolaires. Fini, le tour des commerçants pour récolter des lots de tombola, l’impression des tickets chez soi, la fabrication de gâteaux qu’on paiera même parfois deux fois en les rachetant ensuite… ! Aujourd’hui une multitude de solutions existent pour organiser en quelques clics une tombola ou une vente de mugs décorés des dessins d’enfants de la classe. Un site internet dédié aux parents d’élèves, Cmonécole, les recense toutes ou presque, dans un « Guide des Prestataires pour Associations de Parents d’Elèves et Ecoles ».

Alors, partant pour devenir « parent d’élève » ?

In this article

Rejoignez la conversation