Comment préparer la transition vers « l’école des grands »

Le passage de l’école maternelle à l’école élémentaire représente un pas-de-géant dans la vie de l’enfant, en particulier dans la gestion du temps et de l’espace, et des …

By
451 0
451 0

Le passage de l’école maternelle à l’école élémentaire représente un pas-de-géant dans la vie de l’enfant, en particulier dans la gestion du temps et de l’espace, et des changements que surviennent dans le cadre de l’environnement pédagogique.

Pour nous, les parents, il est important de mener une réflexion pour aider les petits à devenir grands, et pour calmer nos angoisses de maman. Pas facile ! en réunion des classes de maternelle, les équipes pédagogiques nous avaient bien expliqué le principe de l’apprentissage à travers le jeu, il est maintenant temps de franchir le cap des activités d’apprentissage ludiques, à l’instruction à proprement dit.

Est-ce qu’il va aimer l’école ? C’est la première question qui nous vient à l’esprit. Matières, devoirs, notes, tout un nouveau monde à appréhender, avec beaucoup d’attention, de concentration et de travail. Autant de changement qui peut déstabiliser l’enfant, même si on sait bien qu’ils sont tous logés à la même enseigne ! Le virage de 180° à prendre n’est facile pour personne. Et c’est là que tous nos vieux souvenirs, les mauvais en premier lieu réapparaissent…aïe ! Il est important de se dire que chaque enfant a son propre univers, avec ses forces et ses faiblesses, l’erreur à ne pas faire est de projeter ses propres expériences sur ses enfants. Soyez serein, et faites lui confiance.

Le mot d’ordre : valorisation des apprentissages fondamentaux. Pour mon expérience personnelle, c’est le choix que j’ai fait, tout simplement parce qu’il faut avant tout PO-SITI-VER.

La formidable expérience de la lecture et de l’écriture, pour qu’il puisse lire ses BD favorites ou envoyer une lettre à sa cousine préférée du bout du monde, apprendre à compter la monnaie qu’on lui aura rendue au magasin, il n’aura plus besoin de sa maman ou de son papa pour lire le nom de sa glace préférée ou l’affiche au cinéma.

S’il aime grandir, il aimera l’école, Lui donner confiance en lui, tout en étant présente, à l’écoute des difficultés qu’il rencontre au quotidien. Instaurer un dialogue, pour qu’il sache que même en grandissant sa maman sera toujours là pour l’aider à affronter ses difficultés.

Et le succès scolaire ? Bon, on verra quand on y sera, ce n’est pas le genre de chose qu’on peut anticiper, restera à instaurer le rituel des devoirs, avec autant de rigueur que possible… j’espère que je vais tenir le rythme ! Il est préférable de responsabiliser l’élève à faire ses devoirs tout en ayant un rôle de contrôle, pour montrer notre intérêt pour ses efforts, l’aider, sans l’assister.

In this article

Rejoignez la conversation